Synesthésie

La synesthésie, si chère aux habitants de Colossea,   est un phénomène neurologique véritable, par lequel deux ou plusieurs sens sont associés. Par exemple, dans la synesthésie la plus répandue, les lettres de l'alphabet ou les nombres sont perçus colorés. Dans des cas plus rares, ils sont associés à des gouts ou à des odeurs. Dans d'autres types de synesthésie, la musique et d'autres sons peuvent être perçus colorés, ou encore posséder une forme particulière. 

La synesthésie semble héréditaire, mais elle peut aussi résulter de la prise de drogues hallucinogènes. Certains calculateurs prodiges, qui voient les réponses leur apparaître spontanément, sont probablement doués de synesthésie. Parmi les synesthètes confirmés, citons le pianiste Duke Ellington (associant le timbre à une couleur), le physicien Richard Feynman (associant les lettres à des couleurs) ou encore le compositeur Franz Liszt (associant la musique à un flot de couleurs).

Fulgurites

Les fulgurites, considérées comme étant les larmes de verre du dieu Numereji par les aborigènes rencontrés par Thomas dans la région d’Ayers Rock, existent véritablement. Ce sont des morceaux de verre naturel, de forme cylindrique, produits par l’impact de la foudre sur un sol contenant du sable. L’énergie de l’éclair provoque la fonte voire la vaporisation des matériaux siliceux le long du trajet de la foudre. La plupart des fulgurites ont été recueillies dans des régions désertiques dépourvues d’arbres. On les retrouve lorsque l’extrémité des tubes est dégagée du sable par l’action du vent. Les Touaregs croyaient jadis que ces tubes de pierre poussaient dans le sable comme des plantes. Les fulgurites mesurent de quelques centimètres à quelques dizaines de centimètres de longueur.

Les Cryovolcans

cryovolcanLes cryovolcans existent bel et bien. On les rencontre en particulier sur certaines lunes glacées (Triton, Titan, Europe, Ganymède, …) tournant autour des planètes géantes (Jupiter, Saturne,…). Au lieu de lave, ces volcans éjectent un cryomagma (liquide ou gazeux) d’eau, d’ammoniac ou de méthane, qui se condense aussitôt en glace à cause des très basses températures. L’énergie de ce cryovolcanisme provient des forces de marée induite par la présence des planètes géantes mais pourrait dans d’autres cas être induite par la radioactivité. Certains scientifiques pensent que ces cryovolcans pourraient abriter une vie extraterrestre, à la manière des monts hydrothermaux qui abritent un riche écosystème au sein du désert biologique des fosses marines terrestres.

 

peinture d’un cryovolcan sur Titan, l’une des lunes de Saturne (peinture de Ron Miller, extraite du magifique site www.black-cat-studios.com )

Le Monde parallèle

une licorne Dans l’imaginaires des hommes du Premier Âge, notre monde et le monde parallèle dans lequel pénètre Thomas étaient le reflet l’un de l’autre. C’est pourquoi les légendes des uns (par exemple les licornes ou les elfes chez nous, les gratte-ciels ou les avions à Anaclasis) correspondent à la réalité des autres. Ce n’est du reste pas un hasard si les anaclasiens appellent notre monde « le Reflet » et si nous appelons le leur Anaclasis (signifiant Le reflet en grec ancien).



une licorne pour les habitants du Reflet, un galopeur pour ceux d’Anaclasis