Tome 4, Uluru

Editions Alice Jeunesse, 2010, 360 pages
Description de l'ouvrage

Acheter ce livre à la FNAC




Extraits

Bien sûr, Thomas n’avait pas choisi son destin ; il n’avait rien fait pour être jeté au cœur d’un conflit à l’échelle d’un monde. Mais il était le nouveau Nommeur. Une soudaine bouffée de colère bouscula son malaise : la faute incombait en réalité au Dénommeur. L’horrible vieillard qui hantait ses rêves était à l’origine de tous les malheurs d’Anaclasis. Mais, là encore, Thomas ne parvenait pas à se départir d’un profond malaise : pourquoi l’homme lui ressemblait-il autant ?

 

 

Les cris de bataille des Défenseurs de Dardea jaillirent à la rencontre des assaillants, pulvérisant sans distinction des plaques d’exosquelette, des colonnes et des arbustes. Les soldats d’Épicéane bondirent à l’attaque, les lèvres retroussées sur un cri de guerre guttural : « Embrassons la mort ! » Les lames et les armures sonnèrent comme des dizaines de marteaux sur des enclumes et des hurlements de rage et de douleur explosèrent au même moment.
— THOMAS !
La voix d’Ela électrisa le garçon. Il découvrit au-delà de la jeune fille trois silhouettes immenses, drapées de la tête aux pieds dans des capes d’ombre remuant comme des ailes de chauves-souris.
— Des Mordaves !
Ses amis ainsi qu’Andremi refluaient précipitamment devant la menace. Les guerriers du Ténébreux avaient le visage en partie découvert, des visages d’un blanc cadavérique, poinçonnés par de sombres globes oculaires et de minces lèvres exsangues. Dune Bard incanta aussitôt et des boules de feu volèrent en direction des Passe-Mondes maléfiques. Ils évitèrent sans peine les projectiles et se ruèrent au combat, avec une grâce vipérine.


Ils sont là pour moi ! Ils vont s’en prendre à Ela si je n’interviens pas immédiatement ! Avec un grondement étouffé, Thomas plongea à leur rencontre, Excalibur subitement matérialisée dans sa main. Mourez ordures ! Il entendit crier derrière lui, mais il n’écouta pas. Sa colère venait d’entrer en résonance avec la vibration de l’épée et il n’était plus qu’un bloc de rage aux mouvements accélérés.

 

 


— Regarde ! Les zodiacs sont à côté. Ils vont arriver avant nous !
Il devinait à peine les pneumatiques à coque rigide mais voyait distinctement le double sillon en forme de V qui filait en direction du navire.
—  Ça c’est la moins mauvaise des deux nouvelles, rugit Xavier en prenant subitement de l’altitude.
— C’est quoi la pire ? blêmit Thomas.
— Le Seasword vient de nous tirer dessus !
Thomas se pencha pour apercevoir le bateau. Il eut un sursaut de terreur : deux points de lumière arrivaient droit sur eux ! Des missiles ! Il eut juste le temps d’attraper le bras de Xavier et de plonger dans la vibration fossile. Au moment précis où ils se rematérialisaient sur le pont du Seasword, les fusées percutaient le fuselage du Super Puma en le transformant en une boule de feu. Un silence surnaturel suivit le grondement de l’explosion. Les débris tombèrent dans le Pacifique, sous le regard médusé des deux miraculés.
— C’était moins une, souffla Thomas pétrifié.
— Comment est-ce qu’on a pu se mettre dans un tel merdier en cinq minutes ? râla Xavier.

 



L’intrigue

À peine remis de son voyage à travers le temps, Thomas découvre un terrible secret de famille en même temps que l’identité du Dénommeur...
À Anaclasis, la résistance s’organise. La menace des troupes de Ténébreuse est de plus en plus précise. Cependant, Thomas ne doit pas s’écarter de sa quête principale : retrouver les Frontières et les noms des Incréés dont les pouvoirs fabuleux lui permettront de mettre toutes les chances de son côté durant sa lutte contre les forces du Mal. Il est accompagné de ses fidèles amis, Ela, Bouzin, Pierric, Palleas, Tenna, Duinhaïn l’Elwil, mais également du milliardaire Pierre Andremi, qui va aider les jeunes gens à gagner la région d’Ayers Rock en Australie, où se situe la troisième Frontière. Thomas et ses amis seront confrontés à plusieurs énigmes archéologiques, semblant toutes avoir un lien avec la fameuse montagne sacrée des aborigènes. Avant de parvenir à trouver le passage vers la Frontière, ils vont devoir déjouer bien des pièges et se méfier d’une mystérieuse organisation secrète qui semble s’intéresser de très près à leurs investigations. Lorsqu’ils touchent enfin au but, c’est pour être propulsés dans un monde incroyable, au cœur d’une guerre fratricide entre de surprenants sauriens surgis du fond des âges.
Quant à Pierric, il est chargé par les Veilleurs d’Arcaba d’une importante mission, qui le rapprochera de Ki, la jeune adolescente alliée de Léo Artéan, Nommeur à l’époque du Grand Fléau.

L’avis de l’éditeur

 Les fans de Thomas l’auront compris : la vie d’un héros n’est pas de tout repos. De nombreuses embûches attendent Thomas et ses amis. Sa relation particulière avec son pire ennemi, le Dénommeur, ne va-t-elle pas le pousser à faire de mauvais choix ? Trouvera-t-il toutes les Frontières et vaincra-t-il les forces de Ténébreuse pour sauver Anaclasis, sa terre d’origine ? Vous le saurez en vous plongeant sans plus tarder dans la suite palpitante des aventures de Thomas Passe-Mondes…

L’avis des lecteurs

"La suite des aventures de Thomas est toujours aussi passionnante et riche en bouleversements en tout genre. Eric Tasset continue d'émerveiller son lecteur devenu fidèle par la créativité des mondes qu'il a inventés. Tout se tient et est vraiment bien ficelé ! Prochain tome vivement attendu !" (Libbylit)

 

"Trop, trop, trop bien !!! Au moins autant que le tome précédent, que j'avais déjà classé parmi mes livres préférés. Un cocktail ébouriffant d'action, sur terre, sur mer, sous l'eau, dans les airs, à Anaclasis comme dans notre propre monde. Bourré bourré d'imagination, avec une découverte fantastique de l'Australie, mais aussi de Terre-Matrice, le monde des dragons poètes (trop top !), des tas de révélations et encore plus de rebondissements. Et comme dans le tome précédent un brin d'histoire avec cet explorateur français du 18e siècle que je ne connaissais pas et qui vient pimenter l'intrigue. J'ai adoré le passage avec les Mères Dénesserites et la quête des Frontières vue du côté Léo Artean et Ki. Bref, Thomas Passe-Mondes est clairement ma série culte aujourd'hui. Vivement la suite !!! Et mille mercis monsieur Tasset pour ces (trop courtes) heures de pur dépaysement " (Un lecteur sur Fnac.com)

 

« Thomas Passe-mondes, tome 4 Uluru est une grande aventure.
Entre poésie et Découvertes, Thomas découvre différents univers.
Ce livre décrit à merveille les lieux que nous, lecteur découvrons avec le héros de cette épopée.
Amis aventurier, préparé votre sac sans oublier ce livre qui vous permettra de vous évadez au bout de vos rêves.

(un lecteur sur Babelio.com)

 

« Ce livre, ULURU, est incroyable ( je me répète mais je suis bien partie pour attribuer à TOUS les THOMAS PASSEMONDE le même mot) car la frontière se trouve en Australie, là où les aborigènes sont à la recherche de leur serpent magique dont j'ai oublié le nom...Qui se montrera être un allié précieux pour Thomas! Ensuite, il y aura la découverte terrible du Dénommeur, jumeau maléfique de notre ami, et enfin, la terrible nouvelle de la perte de cette bonne vieille,Honorine, peu après son mariage avec Romuald. Mais comme elle disait elle-même: "c'est triste de perdre quelqu'un, mais c'aurait été pire de ne jamais l'avoir connu". »

(une internaute)

> encore plus d'avis de lecteurs sur Babelio.com

Le saviez-vous ?

Les fulgurites, considérées comme étant les larmes de verre du dieu Numereji par les aborigènes rencontrés par Thomas dans la région d’Ayers Rock, existent véritablement. Ce sont des morceaux de verre naturel, de forme cylindrique, produits par l’impact de la foudre sur un sol contenant du sable. L’énergie de l’éclair provoque la fonte voire la vaporisation des matériaux siliceux le long du trajet de la foudre. La plupart des fulgurites ont été recueillies dans des régions désertiques dépourvues d’arbres. On les retrouve lorsque l’extrémité des tubes est dégagée du sable par l’action du vent. Les Touaregs croyaient jadis que ces tubes de pierre poussaient dans le sable comme des plantes. Les fulgurites mesurent de quelques centimètres à quelques dizaines de centimètres de longueur.